Interview de Cyril porte, Monsieur min-moto

Publié : Le 09 Juin 2015 à 12:46
Écrit par
Publié par : nico_mobcustom
Article vu : 821 fois
Fondateur de la discipline motocross pitbike en compétition en France il y a 10 ans, Cyril Porte nous apporte son point de vue sur l'évolution du pit.

Cyril Porte : Pilote Pro motocross reconverti à la mini moto

Voici une interview très instructive de Cyril Porte paru le mois derniers sur la page Facebook Pit BIKE Racer.

Cyril Porte est en quele sorte le fondateur de la discipline qu'il créé en 2005. Il réussi à lever de nombreuses levées de bouclier et verra ses efforts récompensés avec son premier championnat fédéral pitcross en 2008. Il répond à une interview en 10 questions que vous présente ci-dessous :

 

Comment en est tu venu à la mini moto ?

Cyril Porte est un pilote Pro Motocross : 

Avec plusieurs titres de Champion de France, des Top 10 en Mondial, des très bonnes places en SX US etc. je suis resté numéro 7 Français dans la liste de notoriété durant plusieurs saisons. Mon palmarès se trouve ci-dessous pour les curieux.

Palmares Cyril Porte

- 1987 / 3 ème du Championnat de France MINIVERT catégorie Minime
- 1988 / Champion de France MINIVERT Catégorie Cadet
- 1989 / Champion de France MINIVERT Catégorie Cadet
- Vice Championnat de France Espoir 80cc
- 1990 / Champion de France Junior 125cc, vainqueur d'une épreuve du championnat de France Supercross 125 cc à seulement 15 ans, première participation au Supercross de Paris Bercy.
- 1991 / 3ème du Championnat de France Supercross 125cc, 5 ème place Championnat de France Elite 125 cc, Championnat du Monde Motocross 125cc
- 1992 / Vice Champion de France Supercross 125cc, 4 ème place Championnat de France Elite Motocross 125cc, - Championnat du Monde Motocross 125cc
- 1993 / 4 ème place à Seatle Championnat USA Cote Ouest 125cc avant blessure
- 1994 / Vice Champion de France 125cc / 3 ème place Championnat de France Elite 125cc
- 1995 / Vainqueur du TriCross de Dole
- 1996 / 4 ème place Championnat de France Supercross 250cc
- 1997 / 11 ème place au Championnat du Monde Supercross 250cc
- 1998 / Vainqueur du Supercross de Grenoble puis début en Freestyle
- 1999, 2000, 2001 Freestyle Motocross Tour Européen
- Plus de 10 Participations au Supercross de Paris Bercy

 

Le manque de moyens et d'opportunitées pour rentrer dans un Team Officiel pour l'envol de ma carrière internationale ma poussé à revenir aux sources avant de me lancer dans le défi du Freestyle Motocross comme l'un des pionnier européens pendant plusieurs années avant de lancer la Mini en France.

Comment s'est passée la création de la discipline c

En partant de rien tu imagines bien que rien n'a été simple. Le jour ou je me suis lancé dans ce défi en créant le Minimoto Sx en 2005, j'ai pris beaucoup de risques la première année et je me suis souvent retrouvé face à des murs lors de mes organisations.
Rien n'était gagné jusqu'au jours où la FFM m'a appelé pour en parler et définir d'un règlement, d'une Licence et à partir de là notre discipline prenait son envol.
Il y a donc eu 2 saisons autour du challenge Minimoto Sx en 2006 et 2007 avant la création du Championnat de France en 2008. 

Pourquoi avoir souhaité un championnat de France Officiel ?

Comme dans tous les sports il faut un Championnat officiel, une locomotive pour crédibiliser et faire connaitre notre discipline au plus grand nombre. Même si certaines contraintes sont bien là une chose est sûre, sans le Championnat de France la discipline n'aurait pas du tout eu la même évolution en compétition et nous serions restés dans l'ombre sans pouvoir pérenniser notre sport. 

Comment se présente cette saison 2015 ?

Cette saison 2015 ce présente plutôt bien avec 80 % des épreuves sur des pistes permanentes PIT BIKE et 2 épreuves Nocturnes, les Catégories seront elles aussi plus homogènes avec le retour de la catégorie championnat de France Promotion destinée au pilotes Amateurs comme intermédiaire avant la Catégorie Expert sans oublier la création du Trophée de France Vétérans et Girls. Cette saison il y aura aussi plus de départ et de possibilités pour les pilotes avec la création d une 3ème manches pour chaque catégories. Tout est réuni pour une belle 8 ème saisons si la météo est avec nous ! 

Que pense tu du développement actuel de la compétition

On compte aujourd'hui de plus en plus de Ligues FFM PIT BIKE et c'est plutôt bon signe. L'évolution de la discipline doit impérativement passer par là pour une bonne approche à la compétition avant de venir sur le Championnat de France. Ensuite il existe des épreuves FFM comme le CGO avec des catégories ouvertes aux pilotes nationaux en parallèle de leur ligue Poitou Charentes, mais cela ne donne pas le droit à un classement officiel reconnu par la fédération.
Comme dans le Motocross ou autres disciplines, le code sportif de la FFM n'autorise pas d'organiser plusieurs championnats ou challenges annexes au Championnat de France. Il n'existe pas 2 championnats de France Cadet, Junior ou même Elite. Que l'on soit bien d'accord c'est la fédération qui intervient de ce côté là mais il important aujourdhui de le signaler auprès des personnes qui auraient tendance à transformer les choses dans leur intérêt. Ensuite chacun est libre de rouler là où il le souhaite et je ne me suis jamais opposé à ça dès l'instant où il ny a pas de déformations et des compétions organisées correctement. 
Je finirai par dire que le plus dangereux pour notre discipline actuellement ce sont les compétitions illégales sans fédération, le jour ou un gros problème arrivera cest nous tous qui subirons la connerie d'un opportuniste agissant seulement dans son propre intérêt et il sera très difficile de faire machine en arrière. Alors soyez prudent ! 

Le tarif des inscriptions parait parfois élevé. Explicat

Sur le Championnat le tarif d'inscription est de 85 €. Comme dans tous les Championnats FFM Motocross, 80 % de la recette des inscriptions va directement au Moto Club pour amortir la quasi totalité de leur frais réels sur l'organisation d'un Championnat de France qui impose un cahier des charges, une équipe officielle et coûte plus cher en matière de logistique pour un Moto Club. Pour une épreuve de Ligue le tarif d'engagement moyen est de 45 € puisque les frais d'organisations sont moins élevés que sur un Championnat de France. Par exemple l'équipe des chronométreurs est souvent fournie gratuitement par les ligues et la structure d'accueil en moins règlementée.

Les Machines et leur évolution, donne nous ton sentiment ?

L'évolution va plutôt dans le bon sens puisque aujourd'hui nous retrouvons des machines de plus en plus fiable et mieux suspendues. Ensuite il faut surtout choisir sa machine en fonction de ce que l'on souhaite faire réellement et changer pour des modèles plus haute gamme suivant sa marge de progression. Du côté des constructeurs, il est important de proposer des machines haut de gamme de pas plus de 3 000 €, pour conserver le côté accessible financièrement. J'ai de plus en plus l'occasion de tester ces machines mais mon sentiment reste à chaque fois le même avec aucun intérêt de vouloir toujours plus de puissance dans les moteurs, ça devient très difficile à piloter et parfois peu fiable. A l'inverse la partie cycle bien suspendu et stable pour faire la différence avec son pilotage et sa technique. 

Le développement des Clubs Pit bike te semble correct ?

Ca prend forme mais cest pas simple.
Depuis le début jessaye de faire passer l'info auprès de la fédération pour insiter les ligues à accompagner les Clubs qui souhaitent développer notre discipline mais malheureusement le message ne passe pas toujours. Beaucoup de dirigeants restent encore trop fermés sur ce point. Je comprends que certaines pistes et associations se démotivent avec toutes ces contraintes mais il est vraiment important d'aller au devant pour la sécurité de tous et li'mage de notre discipline en donnant l'exemple. 

 

Comment vois tu les choses pour l'avenir de la discipline

La discipline évoluera en compétions seulement avec des structures s'adaptant aux règles comme dans d'autres sports. Il faut aussi bien séparer les choses et arriver à prendre du recul pour ne pas tout mélanger de façon à ce que chacun prenne du plaisir là où il le souhaite. 
Je vois encore beaucoup trop de Riders puristes - même si je l'ai été bien avant eux - qui critiquent ce qu'il se passe sur le Championnat ou autres compétitions alors qu'ils n'yparticipent même pas..Donc aucun intérêt. Tout ça pour dire qu'il en faut pour tout le monde et chacun est libre des rouler dans son bois comme sur une piste officielle en compétition. Ce qui compte le plus c'est l'image de notre discipline et le côté Rebel n'apporte souvent rien de bon auprès du grand public et de l'étiquette qui colle à la discipline. N'oublions pas que si l'on était resté à ce qui existait au début beaucoup de pilotes n'auraient jamais pu découvrir la Mini sans parler de l'industrie et tout ce qui tourne autour aujourd'hui. 

Le mot de la fin

Voici maintenant 10 ans que je m'investis pour notre discipline en y laissant parfois des plumes sans jamais m'enrichir ! Une chose est sure c'est que dans l'ombre je défends et essaye toujours autant de faire valoir notre Sport, et là je m'adresse à cette minorité de personnes jalouses et frustrées qui se permet de me salir gratuitement sur les réseaux sociaux sans savoir et sans même me connaître ! Ca fait de nombreuses années que je fais le « fusible » entre la fédération, les pilotes, les organisateurs etc. Mais ma patience a atteint ses limites.

Loading...